Mon interview sur le site APFC (Association pour la Promotion des Filières Comptables)


Claude RameixL’association pour la Promotion des Filières Comptables m’a contacté pour réaliser une interview. Cette association a pour but de promouvoir les filières comptables notamment dans les lycées. Voici un extrait de mon interview réalisé par Pierre DUMOLLARD, Président de l’Association pour la Promotion des Filières Comptables.


Pierre DUMOLLARD
: Peux-tu nous parler de ton parcours (études, expérience…) ?
Claude RAMEIX : Tant mon parcours de formation que professionnel peut paraître atypique : J’ai commencé par un BEP Comptable pour finir par le DESCF. J’ai ensuite débuté ma carrière professionnelle en intégrant un lycée agricole. Je connais donc bien la comptabilité publique. Je me suis essayé à la formation. Et puis, j’ai connu le monde de l’entreprise avant de revenir vers ce que je voulais le plus, c’est-à-dire travailler dans un cabinet d’expertise comptable.

Pierre DUMOLLARD : Tu exerces depuis plusieurs années dans le secteur de la comptabilité, nombreuses sont les questions qui portent sur la différence entre le travail en entreprise et en cabinet. Peux-tu nous en dire plus ?
Claude RAMEIX : J’ai travaillé dans des petites entreprises (entre 9 et 20 salariés). Il fallait donc être polyvalent. Dans l’entreprise, il y a plus un côté gestionnaire. Le suivi de trésorerie, le suivi des stocks, l’analyse des chantiers est le quotidien. Mais on se spécialise dans une forme juridique et organisationnelle. A l’instar, en cabinet, la routine est moins présente car il faut répondre aux demandes du client. Nous réalisons une mission et de ce fait le lien, c’est la tenue comptable. Le travail en entreprise et en cabinet est assez similaire sur le plan technique.

Pierre DUMOLLARD : Tu as choisi de devenir expert-comptable : Pourquoi ? Quel a été l’élément déclencheur ?
Claude RAMEIX : Quand je me suis orienté en troisième, j’y pensais déjà. Après mon DECF, je souhaitais intégrer un cabinet d’expertise comptable mais je n’ y suis pas parvenu, ayant eu des difficultés à me vendre. En 2005, je me suis investi dans le forum Compta Online et encore aujourd’hui, je suis le premier contributeur en réponses. J’ai donc été en contact avec des experts-comptables et des experts-comptables stagiaires. Certains me disaient qu’ils ne comprenaient pourquoi je n’étais pas encore expert-comptable. Parallèlement, j’ai créé mon blogue et puis, la crise a frappé. J’ai donc dû envisager sérieusement mon avenir professionnel. Même si j’avais 40 ans, au moment du choix, j’ai décidé d’intégrer des cabinets d’expertise comptable même payé au SMIC, même en CDD ou en interim. Dans ma stratégie de recherche, j’ai décidé de m’inscrire à l’ANECS. Travailler sur le réseau de la profession était primordial !

Pierre DUMOLLARD : Je te connais comme étant très connecté (réseaux sociaux, blog, QR Code…) c’est d’ailleurs sur ces mêmes réseaux que nous nous sommes rencontrés. La question vient donc d’elle-même, seras-tu un expert-comptable 2.0 ? Penses-tu qu’il est ou qu’il sera nécessaire d’avoir une e-réputation pour exercer au mieux le métier de comptable, expert-comptable ?
Claude RAMEIX : Je suis pragmatique. D’abord, je me consacre à mon stage puis je passerai le diplôme d’expertise comptable. Je ne me projette pas comme expert-comptable. Chaque chose à la fois. Mais si ta question est : si tu deviens expert-comptable, seras-tu un expert-comptable 2.0 ? Qui te dis, que nous devrons être 3.0 ? Je crois qu’il faut déjà être multi-support, savoir appliquer l’automatisation des tâches. Il nous faudra utiliser le côté intuitif qui se dessine dans ce monde numérique. Mais, il ne faut pas non plus négliger le côté humain. Le monde économique est un monde réel et non pas virtuel.
Quant à la e-réputation, elle est induite par son savoir-faire, son savoir-être, ses propos. Il faut accepter que personne n’est parfait. Tout le monde commet des erreurs. Toutefois, il ne faut pas tout accepter. Il existe des lois pour nous protéger. Il faut par conséquent être vigilant. Cela suppose de réfléchir 7 fois avant de communiquer sur la toile. Le paramétrage des outils utilisés doit être réfléchi.

Pierre DUMOLLARD : Tu es trésorier de l’ANECS Limousin. Est-ce important d’y adhérer et surtout de participer aux réunions et événements ?
Pour lire la suite, merci de cliquer sur ce lien


Merci de laisser un commentaire pour connaître votre sentiment à la lecture de cet article.
Merci de faire partager cet article à vos connaissances à l’aide des boutons ci-dessous.
Si vous estimez que mes compétences méritent d’être connues et reconnues, merci de cliquer sur le bouton Viadeo ci-après
Et n’hésitez pas à me suivre sur mon compte twitter !


Pour lire cet article, flashez ce QR Code avec votre smartphone ou votre tablette

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités

A propos rameixclaude

Je suis expert-comptable stagiaire. J’ai plus de douze ans d’expérience en tant que comptable d'entreprise. Mon projet est de devenir expert-comptable et commissaire aux comptes.
Cet article, publié dans compta online, Comptabilité, comptable, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Mon interview sur le site APFC (Association pour la Promotion des Filières Comptables)

  1. Ping : L’élection ordinale des experts-comptables vue par le net | Espace perso de CLAUDE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s